Au temps pour moi

Art sérieux pour chanteuse pas sage

Synopsis

AU TEMPS POUR MOI

- Art sérieux pour chanteuse pas sage-

Comment faire pour devenir 'chanteuse lyrique' quand tout le monde autour de vous trouve ça 'bizarre' et pas raisonnable?

Elle a envie de chanter, chanter Schubert, Bach, Vivaldi, Poulenc et tous les autres. Elle a envie de chanter et de partager.

Mamy la questionne, se questionne sur ce destin étrange et plein d'inconnues.

Elle, elle est assise entre deux mondes et cherche auquel elle appartient.

Un puzzle de souvenirs, de sentiments, de peurs, de désirs, de plaisirs et de chant.

Teaser du spectacle

À propos

Reportage de Notélé, septembre 2019 - "Au Temps pour moi", un spectacle pour partir à la découverte du chant lyrique.

« Il n'y a pas si longtemps, pour moi, le chant lyrique était un peu comme le rap, c’est-à-dire, une drôle d'impression d'entendre toujours la même chose.

Et puis, en rencontrant une chanteuse lyrique, mon espace sonore s'est agrandi. J'ai tout simplement découvert, parce que j'ai regardé, écouté autrement. Et c'est devenu passionnant.

'Sortir de la soupe des préjugés et m'émerveiller de la richesse des choses'. Tout de suite est apparue l'envie de partager ces moments de musique, ces réflexions, ces informations avec d'autres. Nous avons mis le pied à l'étrier pour lancer un projet.

Nous écrivons un spectacle comme si nous étions dans une tête ou une chambre, un lieu intime. Pour partager avec le spectateur un moment que j'appellerai comme suit : 'Conférence onirique et burlesque sur le chant lyrique et la musique classique'.»

Véronique Dumont - conception, dramaturgie et regard extérieur

« L'amour de la musique a d'abord commencé pour moi par le bonheur de chanter... Chanter de façon lyrique est presque comme prendre un produit euphorisant. Chanter de façon lyrique, quand le corps répond bien, c'est sentir que tout vibre, de la tête au pied, se sentir ancrée, connectée, avec les poumons ouverts... Cela donne une sensation incroyable de puissance et de liberté.

En second sont venu l'amour de la musique et sa compréhension réelle, pour moi : la délicatesse de Schubert, la grandeur de Verdi, les milles et une façons de chanter les passions humaines du baroque, l'intelligence de Bach...

Mais je suis frustrée de la distance qui existe entre la musique classique et le public, et frustrée de ne pouvoir partager plus.

Petit à petit, l'outil théâtre s’insère dans mes propres concerts. On cherche des fils rouges, on raconte des histoires. De fil en aiguille arrive l'envie de raconter le chemin qui m'a amenée à être chanteuse lyrique. En partant de la question : pourquoi chanter lyrique aujourd'hui ?, je co-écris, avec Véronique Dumont, l'histoire d'une fille issue d'un milieu semblable au mien : le Borinage, un grand-père mineur, les gags radiophoniques de François Pirette, l'école des fans et mamy qui fait des galettes.

'Au Temps pour moi' est un spectacle qui parle de musique et de transmission. On y entend des souvenirs, du chant, Bach, Verdi, Schubert, de la musique dodécaphonique, Bizet, Shostakovitch, Fauré ... »

Sandra Nazé - chanteuse et comédienne

AU TEMPS POUR MOI est ainsi une sorte d’hommage, partant d’un souhait de remettre les pendules à l’heure (non, il n’y a pas que la Castafiore; oui, c’est pour tout le monde) et de l’envie de donner envie. Il est aussi l'occasion d'aller vers un nouveau public et de concilier l'amour du chant et du théâtre.

calendrier

Tournée:

Travail de recherche et d'écriture :

  • De juillet 2017 à avril 2018
  • Mai 2018 : La Fabrique de Théâtre, Service provincial des Arts de la Scène

Travail de création :

  • Juillet 2019 : Centre culturel de Dour
  • Septembre 2019: Centre culturel de Lessines
  • Octobre 2019 : La Fabrique de Théâtre

Sortie de résidence:

  • Jeudi 10 octobre 2019 à 20h30 à la Fabrique de Théâtre

Ebauches

Quelques souvenirs de notre résidence à la Fabrique de Théâtre en mai 2018...

@ Photos de David Taquin

Distribution

EQUIPE de CREATION

Sur scène : Sandra Nazé

Dans le rôle de mamy : Françoise Delporte

Ecriture : Sandra Nazé avec le soutien de Philippe Blasband et Véronique Dumont

Mise en scène : Véronique Dumont et Anne Romain

Création lumières et vidéos : Laurence Drevard

Son : Boris Vandystadt et Zacharie Viseur (en alternance)

Scénographie et costume : Sandrine Clark

Enregistrements sons et conseils : Marc Doutrepont

Compositions : Maxime Georis

Voix : Hanna Bardos-Feltoronyi et Vanessa Cicero

Instruments : Laurence Cornez (piano), Igor Semenoff (violon), Anne Debaisieux (violoncelle)

Regard extérieur : Laurence Warin

Sandra Nazé – Jeu, chant

Après l’obtention de sa licence en philologie germanique, Sandra Nazé acquiert les premiers prix de chant, d’art lyrique et de musique de chambre au Conservatoire Royal de Mons et son masterdegree au Koninklijk Conservatorium van Brussel.

Sandra se produit dans un répertoire varié . On a pu la voir dans de nombreux opéras classiques ou contemporains mais également comme soliste dans de nombreux oratorios et œuvres de chambre. Elle chante régulièrement avec le ‘Laudantes Consort’, ainsi qu'avec différents ensembles. Actuellement, elle tourne en duo avec la pianiste Laurence Cornez et leur spectacle 'Déboires d'un soir', mis en scène par Véronique Dumont.

Son intérêt pour le jeu théâtral la conduit à collaborer avec différents metteurs en scène comme Valérie Cordy et le collectif ‘MetamorfoZ’, Thierry Poquet, Diane Broman, Maja Jantar, Andrea Bardos, Martin Staes Polet, Denis M’Punga ou encore Patrick Masset.

Véronique Dumont –Mise en scène, dramaturgie et co-écriture

Son premier prix à sa sortie du Conservatoire de Bruxelles s'assortit d'une mention exceptionnelle. Outre son parcours de comédienne, Véronique Dumont est auteur et metteur en scène. Actrice entière et multiple, elle enchaîne les projets avec un talent constant.

Ces dernières saisons, on a pu la voir dans «Loin de Linden» de Veronika Mabardi, «Tableau d'une exécution» de Howard Barker, «Petite âme» de Vincent Lecuyer, «Elisabeth II» de Thomas Bernhard, «Wijckaert, une bombe», de Martine Wijckaert ou encore «Comme un secret inavoué » de Jean Louvet.

Récemment, elle était aux côtés de Fanny Ardant dans le film de Nadir Moknèche, «Lola Pater» et dans la nouvelle création de ‘Das Fraülein Kompanie’, « Arctique ».

…en équipe avec...

Anne Romain

En 1991, Anne sort de l'IAD en tant que comédienne.

Entre 1992 et 2004, elle fait partie de la compagnie "Théâtre en liberté" menée par Daniel Scahaise où elle joue de grands rôles du théâtre épique.

Pendant cette période, elle travaille également avec Joël Jouanneau, Jeanine Godinas, Philippe Sireuil, Michel Dezoteux, Dominique Serron, Sébastien Chollet, Véronique Dumont, Isabelle Pousseur… Au théâtre des Martyrs, Théâtre Varia, théâtre de la Place à Liège, Théâtre des Brigittines, Théâtre Océan Nord,…

Depuis 1996, elle collabore avec la compagnie "Point Zéro" sous la direction de Jean-Michel d'hoop où ils ont développé le travail de la marionnette.

Depuis 2006, elle s'engage dans le théâtre action avec le "Théâtre du Public" dirigé par Philippe Dumoulin, devenu aujourd’hui « Une petite compagnie » sous la direction d’Emmanuel Guillaume.

En 2008, elle suit la formation longue à l'Ecole Internationale du conte de Bruxelles avec Hamadi, Claudine Aerts, Didier Kowalsky… Elle y enseigne aujourd'hui les pratiques du conteur, la formation vocale et la construction du personnage. Elle met en scène les présentations de fin d’études.

Depuis 2011 elle s’intéresse aux récits de vie et écrit plusieurs spectacles « seules en scène » d’après des collectages et qu’elle jouera elle-même : Le regard de Louise (2011), Plongeon ( 2014), Le dernier château (2016), La famille Chollet (2017), Le regard de Louise (2ème version 2018), La fabuleuse histoire de Janine Dormant (2018)

Philippe Blasband - Conseiller dramaturgique

Philippe écrit et co- écrit des scénarios de courts et de longs-métrages (entre autres : courts : « les Vloems », « Bob le déplorable », deux sketchs de « les Sept Pêchés Capitaux », « John », « la Dinde », « La vie, la mort et le foot », « Joyeux Noël Rachid » ; longs : « Max et Bobo », « Une Liaison pornographique » (Coupe Volpi pour Nathalie Baye, Festival de Venise), « Thomas est amoureux », « J’ai toujours voulu être une sainte », « Le Tango des Rashevski », « Nathalie », «Irina Palm », « Quartier Lointain », « Les motifs anonymes », « Tango libre » (prix Magritte du scénario), « Marie Heurtin ». Il a réalisé trois court-métrages, « WC », « Cha-cha-cha » et « Mireille et Lucien» et quatre longs-métrages : « Un Honnête Commerçant », « La Couleur des Mots », « Coquelicots », « Maternelle ». Il est l'auteur de sept romans, « De Cendres et de fum es», prix Rossel 1990, «L'Effet-Cath drale» et « Max et Minnie», publiés par les éditions Gallimard ; «Le Livre des Rabinovitch » et « Irina Poignet », publiés par les éditions Le Castor Astral ; « Johnny Bruxelles », publié par les éditions Grasset ; un récit, «L’Enfant qui parlait dans les cocktails », publié par les éditions Climax ; un recueil de nouvelles « Quand j’ étais sumo », publié par les éditions Le Castor Astral.

Ses pièces de théâtre sont : « La Lettre des Chats », « Une Chose intime » (et mise en scène), « Où es-tu Sammy Rebenski?», « Jef », « Le Masque du Dragon», « Les Mangeuses de Chocolat » (et mise en scène), « L'Invisible », « Une aventure de Simon Rapoport, guerrier de l’espace » (et mise en scène), « Pitch » (et mise en scène) , « Le Village oublié d’au-delà des montagnes », « Les Témoins » (et mise en scène), « Paternel » (et mise en scène), « Rue du Croissant », « Après Anatole », « Les Minutes », « Ogresse » (et mise en scène), «Tuyauterie » (et mise en scène), « Le tramway des enfants (co-mise en scène avec Pierre Sartenaer).

Laurence Drevard - Dramaturgie, regard extérieur, création et régie lumière

Laurence Drevard est scénographe de formation. Très vite, elle découvre d'autres pans de ce qui peut être à l'œuvre dans les formes théâtrales. Elle chemine pendant un temps comme régisseuse plateau ou lumière, pour des spectacles jeune public. Puis s'essaye à la création lumière pour petites formes.

Touche à tout, un peu bricoleuse, un peu curieuse, un peu graphiste, un peu vidéaste, un peu scénographe, un peu artiste, elle s'amuse de ce qui peut participer à "ce qui fait théâtre ».

Elle a travaillé avec Denis Mpunga, Valérie Cordy, Thierry Lefèvre, Delphine Veggiotti, ...., ainsi qu'en free lance dans différents théâtres bruxellois ou festivals (KunstenFestivaldesArts, Festival des Brigittines, etc.).

Laurence est également diplômée en psychomotricité.

Sandrine Clark – Scénographie

Après une année en Angleterre au Kent Institute of Art and Design, Sandrine se forme en scénographie à l'École Nationale Supérieur des Arts Visuels de la Cambre.

Elle a travaillé entre autre pour des compagnies jeune public comme le théâtre Oz ('Le cirque à trois pattes', 'Au pied du mur', 'Fenêtres', etc.), la compagnie Sequenza, le théâtre Loyal du Trac, le théâtre de la Guimbarde ('Stone', 'Guerre') et le théâtre de l'Anneau ('Les petits orteils'), ou en théâtre adulte avec la compagnie Sequenza, Sebo Asbl et le théâtre Le Public ('Trois grandes femmes').

Durant 3 années consécutives, on a pu voir ses costumes pour une partie de la parade Zinneke à Bruxelles. Elle a également participé au projet d'opéra pour enfant « Lupus in Fabula » (Italie et Opéra Royal de Wallonie).

Parallèlement à la scène, passionnée de textile et de bandes dessinées, son cabinet de curiosité prend forme, où insectes et broderies se côtoient.

Marc Doutrepont - Ingénieur du son et créateur sonore

Après des études à l’Institut des Arts de Diffusion, section Son (IAD-1981), Marc a travaillé avec Benno Besson, Armand Delcampe, Pierre Laroche... Ces dernières années, il a collaboré avec les compagnies Isabella Soupart, Mossoux Bont , Roland furieux (Fr), Joji inc, et des metteurs en scène (Jim Clayburgh, Xavier Lukomski, Pascal Crochet, Herbert Roland, Patrick Haggiag , Val rie Cordy, Claire Gatineau, Françoise Berlanger, Brigitte Bailleux), des chorégraphes-danseurs (Johanne Saunier, Ine Claes), des musiciens (Thomas Turine, Le Quatuor MP4), ainsi que des comédiens (Yvain Juliard, Isabelle Wéry, Denis Laujol, Stéphane Bissot, Fujio Ishimaru...).

En parallèle, a développé une société «EQuuS», spécialisée dans la restauration et la numérisation du son. Dans ce cadre, il travaille pour de grandes institutions ou maisons de disques belges et étrangères (Bibliothèque nationale de France, Bibliothéque royale de Belgique, Institut national de l’audio-visuel (INA), Musique en Wallonie, Universal, Sony Music, BMG, Pias, Blue Moon records (Barcelone). Depuis 1985, il enseigne aux instituts Saint-Luc (Bruxelles) (Scénographie, acoustique et écriture sonore). Depuis 2011, il enseigne également le son à l’EFP dans le cadre de la formation de Régisseur-Technicien de spectacle et est membre du conseil d’administration du Théâtre de la Vie, Bruxelles.

Maxime Georis - Composition

Fraichement diplômé d’un master en composition au Conservatoire Royal de Mons, Maxime a déjà un parcours riche et varié . Très jeune, il commence la musique avec l’apprentissage du trombone et du piano.

En 2015, il est sélectionné pour l’appel à partition lancé par l’ensemble LAPS dans le cadre des Portraits Hybrides et des Rencontres Internationales de Jeunes Compositeurs. En 2017, l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège fait appel à lui et il est sélectionn pour le Workshop Jeunes Compositeurs de l’ensemble Sturm und Klang.

Parmi ses compositions, on peut déjà citer, Gletik Volapük Hüm ((pièce pour 3 chanteurs et piano), L’Homme Content de Rien (musique d'accompagnement pour piano pour une pièce de théâtre), Suite de bibelots d'allure épique (pièce pour trombone et piano), The Sound of the Whales Didn't Stop the Waves (pièce pour quatuor à vent et percussions), Aperture (pièce lectronique pour manette solo), Face Tells You to Give Up (Œuvre électronique interactive pour manette), You’ve Met With a Terrible Fate, Haven't You ? (pièce pour quatuor et lectronique pour l'ensemble LAPS, Forel'ørret Silungur (quatuor de guitares), Ninja Warrior Dino-Fusion Δ, Épisode 8 (pièce pour piano, accord on et lectronique), Éphémérides administratives maussades : La Céphalée chronique d'Icare (pièce pour octuor - commande de Musiques Nouvelles), L’horizon des Évènements (pièce pour orchestre - commande de l’OPRL) , Mind Trip (pièce pour double quintet et percussions-commande de l'ensemble Sturm und Klang dans le cadre du Workshop 4 Composers), Ni Cage Ni Nid (Œuvre musico-théatrale pour la rue, pour trio et voix scandées, texte original de Timotéo Sergoï).

David Taquin – Photographe

Grand voyageur, David se décrit tel un citoyen du monde et un photographe autodidacte passionné par ce qui l’entoure. Spécialisé dans le reportage et le portrait, il affectionne tout particulièrement la photographie de rue et la photographie sociale.

On a pu voir ses photos au Centre Maison Marie Immaculée à Neufvilles, au Centre Maison Marie Immaculée à Uccle, lors des expos collectives « Clikclik » à l’Area 42 (Bruxelles), « I Shoot for good » à Etterbeek, « Féministe toi-même! » au pointculture à Bruxelles, lors du Grand Huit (Biennale Mons 2018), ainsi qu'à Bordeaux dans l'expo collective sur « Mai 68 – Mons 2018 » .

David Taquin a été 2e prix du concours européen de photographie organisé par le PES Group de la commission européenne sur le thème « Mon Europe, mes droits ».

Sandra Nazé
Véronique Dumont
Anne Romain
Philppe Blasband
Laurence Drevard
Sandrine Clark
Marc Doutrepont
Maxime Georis
David Taquin

Partenaires

Au Temps pour moi bénéficie du soutien

  • de la SACD (aide à la composition musicale et bourse pour la captation intégrale),
  • de la Fédération Wallonie Bruxelles, Service des Arts de la Scène, CIAS,
  • de la Fabrique de Théâtre-SPAS (aide technique, logistique, accueil en résidence),
  • du Centre culturel de Dour (accueil en résidence),
  • du Centre culturel de Lessines (accueil en résidence).

La compagnie les remercie de tout coeur ainsi que

Laurence Cornez pour son aide musicamicale,

Simon Daron pour son travail de geek,

Sarra Latrèche pour l'aide de la première heure, le partage des idées et du thé,

Enzo Abbisso pour sa régie de la première heure,

Martin Tomas pour l'aide au montage sonore,

Anne-Frédérique Sacré, Sonia Pastecchia, Nino et Marius pour leur aide et leur indéfectible soutien...

& toutes les oreilles attentives qui se reconnaitront, les conseils avisés et la confiance reçus de toutes parts.